Témoignages

Quelques témoignages :

Maylis (praticienne Tipi) – Chien – 26/08/15

ce matin j’ai reçu une patiente qui est venu avec son chien qui venait de subir une attaque et du coup marchait de guingois. Depuis l’attaque, le chien est devenu hyper sensible aux feux d’artifices et orages. Elle avait essayé de pratiquer tipi avec son chien sans succès (l’animal restait des heures à trembler suite aux orages). Elle m’expliquait être complètement anesthésié émotionnellement depuis l’attaque. Au bout de quelques minutes elle a été débordé par l’émotion lorsque nous avons évoqué la mort possible de son chien. Je lui ai donc demandé de faire un tipi…..La réaction du chien a été étonnante.
Lorsqu’elle a perçu les sensations, le chien c’est tourné vers elle puis il a eu une grande inspiration avant de s’allonger tranquillement à mes pieds. Au même instant, la patiente a ré ouvert les yeux. toutes ses sensations s’étaient dissipés et nous avons ré abordé le sujet totalement sereinement. C’était la première fois pour elle que les sensations évoluaient aussi vite.
Rigolo non ?

Olivier et Francis, campagne d’été 2015. Nous sommes intervenus auprès d’une jument qui avait très peur lorsqu’une voiture venait en face d’elle sur la route. Après notre intervention et sa formation, le propriétaire à traité lui même sa jument pour une phobie, les enrouleurs de tuyaux d’arrosage dans les  près. Il s’est filmé.

Commentaire du propriétaire : Ma jument est devenue une vraie guerrière dans le bon sens du terme, désormais, elle n’a plus peur de rien.

Milo, Cheval, 10ans, GUAINVILLE (28).
Le problème : Impossible d’approcher Milo sans le « forcer » à venir, avec de la nourriture notamment. Il me fuit systématiquement depuis que la jument est dans son prés.
– suite à l’intervention du 19 juil. 2012 :
Je vous écrit pour vous donner des nouvelles de Milo que vous avez vu lundi après midi.
Après que vous soyez partis, je l’ai approché du premier coup, environ 2 heures après votre départ. Et depuis, je l’ai à chaque fois approché dès la 1 ère fois, à part hier matin où il n’a pas voulu que je vienne le caresser.
Je constate un vrai changement et j’ai retrouvé le « Milo » que nous avions au départ quand il était seul !
Je vous remercie et vous tiens au courant pour la suite, Amicalement, Clarisse

Une du Fay, Jument, 5 ans, Etretat.
Le problème :  j’ai adopté depuis peu une jument réformée des courses en Normandie ou je réside pour mes études. Elle est adorable, très docile à la monte, bien dans sa tête et lors du pansage elle est adorable aussi.
Cependant elle a un comportement oreilles en arrière et un poil agressive que je ne comprends pas toujours au pré et avec la ration de granulés (et cela que en présence de certaines personnes).
– suite à l’intervention du 26 fev 2013.
Concernant Une c’est fabuleux, le travail fait ensemble a marché et marche, c’est génial ! Je désensibilise d’autres parties petit à petit, et c’est génial cette méthode, j’aurai bien aimé la connaitre plus tôt! Je sens que ma complicité avec Une va grandir grâce à ça! Elle met encore les oreilles un peu en arrière sur certaines parties, notamment la tête… Du temps et ça viendra! Par contre concernant l’épaule quand elle mange plus de souci! Et le passage de sangle pareil! la tête c’est beaucoup plus difficile car elle bouge bcp sa tête… Avez-vous une astuce?
En tout cas, merci beaucoup et ravie de vous avoir rencontré.
Une & moi sommes très reconnaissantes! Bon we!
je vous tiendrai au courant des évolutions… Bénédicte

stress_cheval